Rassemblement national des prêtres-ouvriers à Lourdes

Publié le 13 Juin 2012

200 prêtres-ouvriers ont rendez-vous à Lourdes, du 26 au 28 mai 2012, pour une rencontre sur le thème : « Compagnons en humanité pour vivre l’Espérance ». Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, représentera la conférence épiscopale.

 

En 2012, on compte près de 350 « PO » en France, dont une vingtaine en activité. Ils sont 250 dans les pays limitrophes. Aujourd'hui, les prêtres-ouvriers travaillent dans la santé, les services à la personne, les entreprises de nettoyage - des milieux professionnels marqués par la précarité. Mais d'autres sont chercheurs, médecins ou inspecteur du travail ! Souvent syndiqués, ils exercent des responsabilités au sein de leurs entreprises.

 

Ni ordre religieux, ni congrégation à part, les « PO » sont diocésains pour la plupart. Certains viennent de la Communauté Mission de France, comme le P. Abel Bousseau, membre du Conseil Pastoral Diocésain à Poitiers. Pour lui, le charisme du prêtre-ouvrier se caractérise par « la volonté de partager la vie des gens » car « l’Evangile ne s'adresse pas à des inconnus mais à des gens dans des situations précises ».

 

La rencontre nationale sera l'occasion d'approfondir la pertinence - pour aujourd'hui et demain - de ce ministère né dans les années 40 et fortement marqué par l'option préférentielle pour les pauvres. Pour le P. Abel, « il est important que l'Eglise continue d'envoyer des prêtres dans cette mission-là ».

 

Les « PO » sont-ils encore un signe prophétique de la présence de l'Eglise dans les milieux populaires ? Le P. Abel verrait bien des prêtres engagés auprès des demandeurs d'emploi, par exemple. A Lourdes, le Père Guy Régnier, théologien, et Guy Coq, philosophe, éclaireront les participants. Des « mini assemblées » leur permettront aussi d'aborder des sujets tels que « Travail », « Emigrés - Sans Papiers - Saisonniers - Exclus... », « Logement - Quartiers - Cités » et « La retraite, ce troisième temps de la vie ».

 

Même s'il ne sera pas au rendez-vous national, le P. Abel réagit au thème 2012 : « Comment donner le pain de l’Evangile à ceux qui n'ont pas le goût de l’Espérance ? » Il salue donc ce rassemblement placé sous le signe du compagnonnage avec l'humanité, « noyau du message évangélique ».

Publié dans #Actualité

Repost 0