Pèlerinage à Notre Dame de Rabas

Publié le 5 Juin 2013

Rabas Lundi Pentecôte 2013De mémoire de fidèles de notre Communauté de Paroisses il faut remonter à une bonne vingtaine d’années pour voir la pluie sérieusement perturber les célébrations du lundi de Pentecôte à Rabas.

Et pourtant, les pèlerins étaient au rendez-vous autour de la précieuse statue de la Vierge à l’enfant sur laquelle des âmes pieuses veillent avec grand soin durant toute l’année.

« Pèlerin fidèle, voyez-vous là-bas la sainte chapelle qu’on nomme Rabas ? »

La messe du matin fut célébrée dans la grande salle du chalet tout proche et l’office marial de l’après-midi y réunissait encore de nombreux croyants. Ces prières traditionnelles à la Vierge Marie, les invocations de son intercession auprès de Dieu le Père ne manquaient pas de ferveur et de recueillement. « Fils de la Lorraine qui, comme autrefois, venez de la plaine, venez des grands bois ». Cette année, l’assistance ne marchait pas vers la source de Charlemagne, mais elle entonnait pourtant le chant du Pèlerin. L’émotion fut palpable, émotion (du latin motio – action de mouvoir, mouvement) une véritable « mise en mouvement » qui atteint les cœurs, fait se lever le peuple de Dieu, elle motive le pèlerin pour un pèlerinage de l’âme en quelque sorte.

De la croix, le supplicié désigne à Marie le disciple, celui que Jésus préféra, comme son fils : «Femme, voici ton fils », et à Jean il dit, « voici ta Mère » « Et il la prenait avec lui », nous indique l’Evangéliste (Jean 19, 25-27). La mère du Christ est ainsi notre Mère à nous tous : O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria !

La pluie n’avait pas faibli, mais les pèlerins prenaient quand même plaisir à s’attarder un peu autour des pâtisseries proposées, goutant encore le réconfort des rencontres entre amis et voisins : « Vois d’un œil propice ceux qui sont présents ; sois la protectrice aussi des absents. »

Rédigé par Hildegarde RAMET

Publié dans #Foi et vie chrétienne

Repost 0