La journee du Fr. Philippe au PMI de Lourdes

Publié le 13 Juin 2012

Haut en couleurs mais dans la ferveur, l'étendard qui s'élève le plus haut semble bien rester celui de l'espérance de la paix ! nous partage Fr. Philippe après une journée vécue à Lourdes avec ses hôtes un aumônier laïc, chantre pour les liturgies du pèlerinage, travaillant au service du vicariat aux Armées, et un aumônier diacre, au départ issu de la gendarmerie (et qui sera prochainement ordonné prêtre, puisqu'il termine sa formation au séminaire). Voici son récit.

 

" J'ai suivi la journée du samedi qui commençait par la messe de l'institution chrétienne. Il y avait près de 70 jeunes militaires qui recevaient les sacrements de l'initiation. Certains étaient catéchumènes, donc ont été baptisés, confirmés et ont reçu l'eucharistie pour la première fois ce jour-là. D'autres étaient néophytes, et ont donc été confirmés. Impressionnante longue liste des noms et de leur provenance : telle garnison, tel régiment, telle école militaire, tel lycée militaire...

Les porte-drapeau, français et suisses, représentant une veille, une garde et signifiant le respect qu'inspire la foi (les porte-drapeaux arrivent solennellement au pas, au début de la messe, et vont se mettre dans l'assemblée, face à l'autel, pour la prière eucharistique). Beaucoup d'aumôniers militaires, prêtres et diacres. Les aumôniers laïcs se reconnaissent moins de loin !

Pour le reste de la journée... Promenade dans les rues et sur les places de Lourdes, car le PMI investit toute la ville avec les musiques militaires. Le chef d'un orchestre militaire polonais, très volubile, très théâtral. Spectaculaire orchestre de la garde de la principauté de Monaco, car leur habit (et surtout leur casque) attire l'attention.

Le PMI est un pèlerinage haut en couleur, les plus colorés étant la "magnifique protection rapprochée de sa sainteté", comme m'a dit une dame venue en pèlerinage : les Gardes Suisses, accompagnés cette année d'un officier, ce qui est assez rare, car l'effectif au Vatican ne leur permet pas de se disperser trop.

Procession eucharistique avec les chants et les musiques de la liturgie et de belles voix qui emplissent la Basilique Saint Pie X, comme ce fut le cas, tout, du chœur militaire croate, a capella, tout en uniformes blancs, ou de la cornemuse des soldats irlandais.

Puis hommage militaire de toutes les délégations au monument au mort de Lourdes. Les portes drapeaux de chaque délégation rentrent ensuite aux sanctuaires en défilant. Il y a beaucoup de manières de marcher au pas ! Parfois très énergique, parfois un pas presque dansant, des pas glissés, sans plier la jambe droite, en faisant des pas très sonores. Les Gardes Suisses, là aussi, ne passent pas inaperçus. Une gestique des bras et des jambes manifestant beaucoup de maîtrise dans un mouvement serein et efficace.

Cette journée du samedi 12 mai se terminait avec la procession mariale aux flambeaux. Pour les troupes militaires, suivies de leurs évêques, c'est une marche procession. Autre dynamique que le défilé. Les jeunes d'une école portaient une très  longue croix escortée par les Gardes Suisses, croix mise en lumière par le costume de ces derniers, dans la nuit tombée.

Pour tous les militaires très sollicités par les célébrations et la présentation et la représentation (parfois musicale) de leur corps d'armée, la journée se joue entre une belle expression de piété dans les liturgies et à la grotte, un sens du service auprès des malades et une discipline militaire qui impressionnent les pèlerins civils venus les accompagner, et une détente pour quelques pauses aux terrasses des cafés !

Lorsque j'ai commencé à mieux découvrir le Diocèse aux Armées Françaises, il y a quelques mois, j'avais été tout de suite frappé de l'expérience qui habite profondément les militaires. La lourde dialectique que Mgr Ravel, évêque du diocèse aux Armées, appelle à assumer et à dépasser dans la puissance de la foi au Christ ressuscité : vie et mort, guerre et paix. La perspective est de savoir que les armes de fer doivent donner place aux armes de paix."

Publié dans #Actualité

Repost 0