L’aventure des JMJ 2013, c’est parti !

Publié le 12 Mai 2012

Source : Jeunes Catho Blog

 

JeunesCath@

 

Les prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) auront lieu à Rio, du 23 au 27 juillet 2013. Le père Eric Poinsot, directeur du Service national pour l’Evangélisation des jeunes et pour les vocations s’est rendu au Brésil en voyage de reconnaissance ! Rencontres avec les missionnaires français, avec le coordinateur des JMJ, avec l’ambassade de France… il raconte !

 

Le Brésil, terre de contrastes

C’est une vraie terre de contrastes : il y a d’énormes disparités, en termes de richesse, de culture, de géographie. C’est un pays immense, où la grande pauvreté cohabite avec la richesse. Nous découvrons Rio, ville structurée sur le bord de mer, pauvre et sauvage dans les collines.

Les Brésiliens nous font l’effet d’être gentils et très chaleureux, et nous découvrons une Eglise jeune et vivante, avec des messes très dynamiques.

Au cours de notre voyage, nous faisons plusieurs rencontres très marquantes.

 

La favela de Alagados

En prenant le bus pour les abords d’une favela de Salvador : « Alagados », nous nous apercevons que nous nous sommes trompés de bus. A notre arrivée au terminus de la ligne, le chauffeur essaie de nous expliquer notre route, perplexe devant notre destination. Un peu plus loin, nous demandons notre route à un couple : l’homme nous indique la direction mais la femme ne veut pas que nous nous aventurions sur ce chemin !

Tout à coup, nous voyons arriver notre chauffeur de bus qui se propose de nous accompagner dans la favela. Il a une courte pause et pense qu’il ne serait pas raisonnable que nous nous allions seuls dans la favela.

C’est un paysage de désolation matérielle qui s’offre  à nous ; mais il y a beaucoup de vie et les nombreux enfants que nous rencontrons en sont le signe. La route est longue pour arriver à destination et notre chauffeur doit retourner prendre son service ; cependant, il ne se résigne pas à nous laisser en plein milieu de la favela. Il interpelle alors un jeune, lui indique notre destination et lui demande de nous y conduire. Grâce à eux deux, nous arrivons à la chapelle Notre Dame de los Alagados.  Après cela, comment ne pas croire aux « anges » ?

 

La communauté de la Trinidad des gens de la Rue

L’Eglise de la Trinité est cachée derrière les grues du port… Elle semble presque en ruine mais en s’approchant, on découvre un autre monde… L’Eglise est « habitée » par une présence étonnante : dans le silence de la sieste, à l’heure la plus chaude du jour, quelques-uns dorment, d’autre prient devant le Saint-Sacrement… C’est l’Eglise des gens qui vivent dans la rue !

 

C’est là que l’archevêque de Salvador, Mgr Geraldo Majella Agnelo, a demandé à Frère Eric, « moine-pèlerin », originaire de Chambéry de recevoir ces « visages souffrants du Christ ».

Et ils sont bien là. Quelques 200 personnes qui passent dans l’année, pour une halte, un port de paix, de réconfort, de prière surtout. Car c’est bien « un lieu de prière » qui accueille dans ses murs ces pauvres, qui se découvrent « amis du Christ » ; certains se reconstruisent, d’autres sont accompagnés vers la maison du Père.

 

C’est dans la prière, où la participation est libre, que se forge la communauté ; le style est sobre et la liturgie s’inspire de Taizé, puisque ce pays catholique compte aujourd’hui beaucoup d’autres confessions chrétiennes.

 

Chacun vit de son travail : la récupération et la revente de 2 tonnes de déchets par semaine permettent de remplir la marmite et de construire des petites maisons, louées à ses occupants.

Ces quelques idées qui semblent simples dans ce lieu qui procure une paix à ses occupants comme à ses visiteurs ; mais pourtant il s’agit de vivre au jour le jour les aléas de la vie dans la rue.

 

La préparation des JMJ

Au Brésil, on parle encore peu des JMJ ; un peu plus depuis septembre, quand la croix a commencé à circuler dans les diocèses du Brésil et dans les capitales proches (Chili, Uruguay, Paraguay, Argentine). Et pourtant, l’organisation a commencé !

Le logo a été révélé, un site internet a été créé. Nous avons participé à la rencontre biannuel des missionnaires français qui sont au Brésil (une centaine). Ils seront potentiellement des personnes ressources pour préparer les Journées dans les diocèses du Brésil. A Rio, nous avons rencontré le père Joël Amado, coordinateur et secrétaire exécutif des JMJ de 2013, avec lequel nous avons parlé transport, hébergement, catéchèses… Notre voyage s’est terminé par une rencontre avec l’ambassadeur de France qui est un très bon connaisseur de la société brésilienne.

L’aventure des JMJ brésilienne, c’est parti !

 

 

Père Eric Poinsot,

 directeur du Service National pour l’Evangélisation des Jeunes et pour les Vocations

 

Liens utiles : http://www.rio2013.com/pt (disponible en portugais, espagnol et anglais)

Rédigé par Eric Poinsot

Publié dans #Foi et vie chrétienne

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :