Echo de "Diaconia"

Publié le 5 Juin 2013

DiaconiaJ’ai eu la chance de vous représenter à Lourdes lors du rassemblement DIACONIA 2013. Nous l’avons vécu en groupes de 6 pour que personne ne soit seul. Le premier acte de mon groupe de fraternité a été de se rendre à la Grotte pour prier Marie et déposer les intentions dont vous nous aviez chargés. Vous étiez tous avec moi.

C’est un défi que de vous dire en quelques mots tout ce qui s’est vécu tant il y a eu de moments forts. Beaucoup de très beaux témoignages de personnes en « situation de fragilité », certains ayant vécu dans la rue, d’autres en situation de handicap, un témoignage vidéo de prisonniers… Témoignages touchants, bouleversants d’humanité… D’espoir aussi. J’en rapporte une grande admiration pour ces personnes qui ont « osé » témoigner.

Les jeunes aussi ont pris la parole pour dire leurs actions pour accueillir l’autre et faire reculer l’exclusion, la pauvreté… Ils ont pris leur place dans l’Eglise. Ils agissent et sont demandeurs. A nous de leur laisser toute leur place en les accueillant à notre tour. C’est en parlant des jeunes qui l’ont relevé qu’un témoin a dit « Des personnes ont regardé l’intérieur de moi et pas l’extérieur» Il a été beaucoup question du Regard pendant ces trois jours : changer de regard, un regard peut tuer, un regard peut aussi relever.

Mgr SARAH nous a dit l’importance de l’accueil et du sourire. « Pour se mettre au service, il faut aller à la Source, aller vers Dieu ». Tous les témoins soulignent l’importance de la prière, ne serait-ce qu’en mettant ses actions sous le regard de Dieu.

Mgr TURINI a témoigné d’un diocèse en milieu rural, parlant « d’ouverture à d’autres possibles ». Il nous invite à vivre « une vraie fraternité évangélique sans attendre la présence d’un prêtre ou un évêque. C’est une manière de répandre l’Evangile qui donne envie à d’autres. Si cette conviction est ancrée et mise en pratique, les fruits qui en résultent nous dépassent »

Mgr GRALLET nous a parlé de St François d’Assise et de l’Eglise Vivante. Il répond à la question : Comment réparer l’Eglise aujourd’hui ? : « En réparant notre propre cœur. En unissant les pierres vivantes de l’Eglise par le ciment de la Charité ».

Partage, prière, accueil, dignité, service… Tous ces mots ont pris tout leur sens. Un témoignage au début des rencontres mentionnait un tag sur la porte d’une église : « Ouvrez la porte des églises, Dieu appartient à tous » et dans le bus, Francis précise : « C’est pour que nous puissions en sortir et aller vers les autres (le plus fragile, le plus démuni). On nous demande de faire un élan de masse ! »… Alors allons-y ! 

Logo-Diaconia2013

Rédigé par Fabienne HENRY

Publié dans #Vie de la Communauté

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :