Ce regard bienveillant sur le monde

Publié le 9 Avril 2012

Source : Les Informations du Vatican http://www.news.va/fr/

 

News.Va

 

Savoir regarder le monde avec les yeux de Dieu: tel est pour les chrétiens le «grand message» qui découle du Dimanche des Rameaux. Benoît XVI l’a reproposé en présence de milliers de fidèles — parmi lesquels de très nombreux jeunes venus de divers pays pour célébrer la vingt-septième Journée mondiale de la jeunesse — qui ont participé à la Messe place Saint-Pierre dans la matinée du 1er avril.

 

En rappelant le cri de joie qui accueillit Jésus à son entrée à Jérusalem, le Pape en a indiqué la profonde signification messianique. «Celui qui est acclamé par la foule comme le béni — a-t-il expliqué —, est en même temps Celui en qui sera bénie toute l’humanité». D’où l’invitation pour les croyants «à avoir le juste regard sur l’humanité entière, sur les gens qui forment le monde, sur les diverses cultures et civilisations». Un regard dans lequel doit se refléter «le regard même de Dieu sur les hommes qu’il aime et sur la création»: donc, un regard «sage et aimant, capable de saisir la beauté du monde et de compatir à sa fragilité».

 

Pour apprendre cette attitude, demeure décisive la réponse à la question qui retentissait il y a deux mille ans déjà dans le cœur de ceux qui acclamaient le Christ comme roi d’Israël: «Pour nous, qui est Jésus de Nazareth?». Il s’agit d’une «question cruciale — a averti le Souverain Pontife — que nous ne pouvons pas éluder». D’autant plus qu’«au cours de cette semaine, nous sommes appelés justement à suivre notre Roi qui choisit comme trône la croix». c’est-à-dire que nous sommes invités à nous placer sur les traces d’«un Messie qui ne nous garantit pas un bonheur terrestre facile, mais le bonheur du ciel, la béatitude de Dieu».

 

Benoît XVI  a relancé cette question en particulier aux jeunes. En souhaitant que «le Dimanche des Rameaux soit pour vous le jour de la décision, la décision d’accueillir le Seigneur et de le suivre jusqu’au bout». Comme ce fut le cas il y a huit cents ans pour sainte Claire qui, entraînée par l’exemple de François, quitta tout précisément le jour du Dimanche des Rameaux pour se consacrer entièrement au Seigneur: «elle avait 18 ans — a rappelé le Pape — et elle eut le courage de la foi et de l’amour, le courage de décider pour le Christ, trouvant en Lui la joie et la paix».

 

Le Souverain Pontife a rappelé aux jeunes le choix radical du Christ également dans les saluts prononcés dans diverses langues au moment de la prière de l’Angelus. Il a adressé un encouragement significatif aux organisateurs de la prochaine Journée mondiale de la jeunesse, en programme en 2013 à Rio de Janeiro. Il leur a adressé l’invitation à accueillir «à bras ouverts»  les jeunes qui se rendront dans la ville brésilienne de toutes les régions du monde.

 

Le Pape a également parlé du rendez-vous de Rio ce matin, lundi 2 avril, en rencontrant plus de cinq mille jeunes de l’archidiocèse de Madrid, où s’est déroulé le rassemblement mondial l’an dernier. Il s’agira — a-t-il ajouté — d’une pierre milliaire supplémentaire sur le chemin de l’Eglise toujours jeune».

Rédigé par jmm

Publié dans #Semaine Sainte

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :