Jeudi 14 mai 2015 – Fête de l’Ascension

Publié le 14 Mai 2015

Jeudi 14 mai 2015 – Fête de l’Ascension

LECTURES DE LA MESSE

 

PREMIERE LECTURE

Commencement du livre des Actes des Apôtres (1, 1-11)

Avant de les quitter, Jésus a promis aux apôtres tout ce qui était nécessaire pour que les Eglises puissent s'organiser, avec la force de l'Esprit Saint et l'assurance de son retour.

 

PSAUME

Dieu monte parmi l´acclamation, le Seigneur, aux éclats du cor.

 

DEUXIEME LECTURE

de la lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 4. 1-13

Jésus n'a quitté que les yeux des disciples, sa présence mystérieuse continue à agir avec toute la force de l'Esprit. En quoi consiste cette action et comment y collaborer ? L'apôtre Paul l'explique.

 

EVANGILE

de Jésus Christ selon saint Marc 16, 15-20

 

 

____________________________________

 

Réflexion chrétienne sur l'Évangile

http://cursillos.ca/formation/reflexions-dominicales/annee-B/R-B30-Ascension.htm

 

Une prière universelle

http://www.berceau-du-fer.com/2015/05/priere-universelle-ascension-du-seigneur.html

 

Liturgie pour la fête de l’Ascension

http://soulifan.institutionlibredemarcq.com/index.php?id=3304

 

ADAP

http://diocese.ddec.nc/cern/ADAP_1/annee_b/temps_pascal/ascension_b.htm

 

____________________________________

 

 

 

Pour aller plus loin

 

Détails :

Beaucoup d’inattendu en une seule image. De gauche à droite ;

-Un démon expulsé d’un lapin (visiblement surpris d’avoir ce genre de truc à l’intérieur de lui)

-Le lapin qui annonce la Bonne Nouvelle, sur fond de soleil levant. Il suffit qu’il parle pour que le Seigneur agisse.

-Au premier plan, à droite, le sourd qui se met à entendre.

-Derrière lui, en ombre chinoise, le boiteux qui bondit en lançant sa béquille.

-Et tout à droite, le mort qui ressuscite et sort de son tombeau en bondissant lui aussi.

-Le décor est simple, il n’y a rien d’autre que la nature, on ne perçoit aucune « œuvre humaine ».

-L’homme est comme rendu à sa vocation première ; il vient de Dieu et il est fait pour Lui. Les seuls « instruments » (béquille pour le boiteux, corne pour le sourd et bandelettes pour le mort) sont maintenant inutiles.

 

-Questions

-Dans l’ordre de la foi, on peut faire des choses pour Dieu, ou faire les choses de Dieu. Les deux sont bien, mais la deuxième est meilleure. Si on compte sur soi, on pourra accomplir de belles choses qui seront peut-être très bien, mais si on compte sur Dieu, ce sera encore meilleur, même si le résultat n’est pas toujours perceptible à nos yeux. Qu’est-ce que je préfère, au fond de moi ? Comment le mettre en œuvre cette semaine ?

Repost 0