Dimanche 15 février 2015 – 6ème dimanche du temps ordinaire

Publié le 15 Février 2015

Dimanche 15 février 2015 – 6ème dimanche du temps ordinaire

LECTURES DE LA MESSE

 

PREMIERE LECTURE Livre des Lévites 13, 1-2.45-46

Le livre des Lévites comporte des règles concernant la vie sociale et religieuse du peuple d’Israël. Ici, il s’agit des personnes atteintes de la lèpre, qui sont contagieuses. Il est nécessaire de les isoler de leur entourage jusqu’à leur guérison, quand elle est possible. Mais, ainsi séparés de la communauté, elles ne peuvent plus participer à la vie religieuse, dont elles sont exclues et rejetées comme si elles étaient en état de péché.

 

PSAUME 101 : N'oublie pas, Seigneur, le cri des malheureux.

 

DEUXIEME LECTURE Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 10, 31 - 11, 1

Quelle audace ! Paul est tellement habité par le Christ qu’il ne fait plus qu’un avec lui jusque dans les moindres gestes de sa vie ! Etre uni au Christ n’est pas réservé au temps de la prière ou de la messe, c’est pour tous les moments de la vie. Ayons, nous aussi, cette audace.

 

EVANGILE de Jésus Christ selon saint Marc 1, 29-39

L’évangile de ce jour nous fait découvrir un Jésus, qui se laisse toucher par la misère des gens qui l’entourent. Et de partout, les blessés de la vie viennent à lui, pour qu’il puisse les soulager de leur fardeau. Jésus écoute leurs cris et leurs désirs. Et durant tout sa vie, il est allé, en priorité, vers tous ceux et toutes celles qui ne comptaient plus pour personne, pour leur faire découvrir qu’il y a encore quelqu’un qui les aime : Dieu son Père.

En Jésus, c’est tout l’amour, toute la tendresse de Dieu pour les petits, qui s’expriment. Oui, en Jésus, Dieu le Père vient à la rencontre de l’humanité blessée pour la sauver et lui redonner vie.

Nous savons qu’il n’est jamais facile de se laisser entraîner à la suite du Christ, pour faire de notre humanité celle que Dieu, notre Père, désire par-dessus tout.

 

____________________________________

 

Réflexion chrétienne sur l'Évangile de dimanche

http://cursillos.ca/formation/reflexions-dominicales/annee-B/R-B14-Dim6.htm

 

Wort zum Sonntag : UNE approche de la Parole de Dieu pour ce dimanche

http://wort-zum-sonntag.over-blog.fr/2015/02/6-dimanche-du-tps-ord-b-15-02-15.html

 

Une prière universelle

http://www.berceau-du-fer.com/2015/02/priere-universelle-du-6eme-dimache-du-temps-ordinaire.html

 

Liturgie du 6ème dimanche ordinaire

http://soulifan.institutionlibredemarcq.com/index.php?id=3322

 

ADAP

http://diocese.ddec.nc/cern/ADAP_1/annee_b/ordinaire/ord06_b.htm

 

____________________________________

 

 

Pour aller plus loin

 

Détails et questions:

-Il n’y a pas grand-chose à voir, sinon, deux détails ; l’angle de vue et les couleurs.

-L’angle de vue utilisé est la « plongée » ; on regarde les choses de haut. Ca renforce la supériorité de celui qui regarde ou la petitesse de ce qu’on regarde. Comment est-ce que je considère les personnes, les tâches matérielles les moins valorisantes ? Du haut de mon piédestal ?

-Les couleurs ; tout est terne (en niveaux de gris) sauf le lapin, ses gants, son débouche-évier, son tablier… Cela manifeste que dans notre vie, les mêmes événements, les mêmes personnes, les mêmes paysages… peuvent être ternes ou passionnants, suivant le regard que l’on porte sur eux.

Faire tout pour la gloire de Dieu… Le secret réside dans « l’Esprit dans lequel je fais les choses ».

Est-ce que je fais parce que de toutes façons, il faut faire ?

Ou bien est-ce que j’essaye de mettre un sens à ce que je fais ? Une âme ? Un but ? d'anticiper le Règne de Dieu ?

 

 

Rédigé par Communauté de Paroisse Jean-Martin Moyë

Publié dans #L'Evangile du dimanche

Repost 0